Accueil / Blogs / Le retour de la Caravane Vistech

CARAVANE

Le retour de la Caravane Vistech

On a défait nos valises, la tête encore pleine de souvenirs. Avec l’équipe, on s’échange toujours des blagues et des anecdotes sur notre groupe de discussion. Derniers montages, derniers sous-titrages.

On a défait nos valises, la tête encore pleine de souvenirs. Avec l’équipe, on s’échange toujours des blagues et des anecdotes sur notre groupe de discussion. Derniers montages, derniers sous-titrages. Dans la folie du retour, le quotidien revient. On n’avait pas encore pris le temps de laisser la poussière retomber sur le road trip de la Caravane Vistech : 14 franchisés, 42 jours, presque 15 000 kilomètres, des milliers de photos et au moins autant de sourires! Mario et moi étions partis avec, en tête, l’adage « qui prend mari, prend pays », et je pense que, par chance, l’inverse s’est avéré tout aussi vrai : je me suis sentie très bien acceptée et accueillie dans son pays, notre Canada.

Les franchisés ont tous en commun ce sens du travail bien fait, la fierté d’appartenir à la marque Vistech et le coeur sur la main. Tous nous ont bien reçus et nous ont montré leur région, les coulisses de leurs projets, les bras toujours grand ouverts! Partout, un accueil chaleureux et, parfois, on s’est même sentis particulièrement choyés. Je repense notamment à Kirk, dealer de l’Île-du-Prince-Édouard, qui est venu nous chercher jusqu’à Moncton avec deux pick-up, à deux heures de là. Un homme généreux et unanimement apprécié dans sa région! Il n’est pas le genre de gars qui veut flasher; c’est plutôt un ami, avec le sens profond de l’hospitalité.

Il y a aussi Stan, master dealer pour le Manitoba et dealer de Winnipeg, et son inoubliable Slingshot (mais, non, je n’ai pas cédé et Mario devra attendre avant de s’en procurer un!), les délicieuses pancakes aux bleuets de Steve, le passage à la fromagerie avec Normand, la sympathie de Johnny, l’installation de pieux pour un parc au nom de Rebecca Schofield avec tous les franchisés des Maritimes, les plaisanteries de Rob et sa gang, la gentillesse de Ray, l’énergie de Chester, la discrétion de Yves et Jonathan, les festivités avec Moe et Cédric, le golf avec Justin, les fous rires avec Lynda, l’amabilité de Andy et, bien sûr, l’enthousiasme et l’hospitalité de Vincent, qui a si bien parti le bal avec sa conjointe Sandy en nous accueillant chez eux dès le premier soir! On a vécu tellement de bons moments!

Et puis, il y a notre équipe. Quand j’étais enfant, en France, il y avait une série à la télévision sur un groupe d’amis, intitulée Hélène et les garçons. On m’a souvent répété cette phrase pendant mon enfance et, finalement, c’est devenu vrai! Je me suis sentie un peu comme la chanteuse avec son groupe… à la différence que nous sommes plutôt partis en tournée de reportages à travers tout le pays. On formait un petit groupe hétéroclite, mais où la bonne entente et la cohésion régnait! Comme on dit : « Pas de chicane dans ma cabane! » D’ailleurs, même si on a vécu cinq adultes et un chien dans un VR durant un mois et demi, avec le stress de la production des vidéos, des photos et des articles de blogue, tout en ayant à gérer les nombreux imprévus de la route, je trouve que nous nous en sommes plutôt bien sortis!

On n’a pas de recette magique, mais je pense que la présence de notre pitou-mascotte, Ila, était vraiment un plus. Je crois aussi que nous étions tellement absorbés par le travail que nous n’avions pas la tête à se fâcher. Quand la journée était terminée, on n’avait qu’une envie : relaxer ensemble. Et puis, enfin, on avait Martin, notre chauffeur, émerveillé par chaque destination et qui nous rappelait, fort à propos, qu’on était drôlement chanceux de voir Charlevoix, les Maritimes, l’Île-du-Prince-Édouard, le Québec, Muskoka, les chutes Niagara, l’Ouest et les Prairies, les arbres de Cathedral Grove, des phoques depuis notre kayak à Sooke, les Rocheuses et tout ce beau monde des Nations Vistech et Postech!

Max et son œil artistique, Joël notre pilote de drone et caméraman, Martin notre chauffeur et parfois preneur de son, Mario et Ila, mes garçons… Tout ce beau monde a su se supporter dans ce projet fou qu’on avait imaginé un vendredi soir de juin, alors qu’on lançait à peine notre compagnie! Et il y a Vistech, bien sûr, à commencer par Jean, qui nous épate toujours avec sa vision d’entreprise à la barre de la Nation Vistech-Postech, Matthew, notre principal interlocuteur et formidable stratège marketing, appuyé par Amélie, elle-même ancienne nomade digitale et partenaire de choix. Ils ont été pour notre équipe un solide appui et nous ont donné accès au monde incroyable des entrepreneurs franchisés. Mais c’est aussi toute l’équipe au siège social de Sherbrooke, à qui on a, comme promis, envoyé nos cartes postales, et les différents franchisés – même ceux qu’on n’a pas pu visiter- qui ont aussi rendu cette aventure si mémorable et lui ont donné toute son ampleur!

Maintenant que nous sommes rentrés, que les valises sont défaites et qu’on prépare notre mariage (prévu en octobre), entre autres projets, on ressent une profonde gratitude envers toutes celles et ceux qui nous ont permis de réaliser ce rêve. Maintenant que je l’ai traversé et que j’ai rencontré des gens de ses différentes provinces, plus que jamais, je suis fière de construire ma vie au Canada, et, comme on l’a vu si souvent au cours de ce voyage, de « bâtir sur du solide » mon avenir avec Mario. Merci pour vos encouragements, pour votre soutien. Merci à tous et chacun d’avoir suivi, aimé et partagé cette aventure au coeur de la Nation Vistech-Postech!

Au plaisir de se retrouver!

Hélène